Le joueur professionnel allemand Fabian Quoss fait ses adieux au monde du poker

Posté le 05 septembre par Julien dans Actualité

Il l’a déclaré il y a quelques jours sur les réseaux sociaux. Fabian Quoss, l’un des joueurs de poker allemands parmi les plus populaires sur le circuit professionnel, a annoncé sa retraite. De moins en moins actif, le natif de Nuremberg, auteur de 2,7 millions de dollars de gains en 2016, a évoqué que le poker était devenu pour lui une « obsession malsaine » et qu’il était grand temps qu’il trouve « de l’intérêt pour quelque chose d’autre ». Décryptage.

Fabian Quoss n’a plus envie de se dédier corps et âme au poker

« J’ai beaucoup de respect pour les grinders, ces joueurs qui s’éternisent sur les tables de poker par passion. Moi aussi, pendant un temps, j’ai voulu que le poker soit la raison première de ma vie. Mais aujourd’hui, je ne veux plus consacrer la majorité de mon temps au poker ». Voilà ce que l’on peut lire sur les réseaux sociaux de Fabian Quoss, notamment sur son compte Instagram. L’intéressé a changé, ou plutôt évolué, dans le bon sens. Auteur de seulement 41 000 $ de gains en 2017 et impliqué dans aucun tournoi en 2018, Fabian Quoss n’a plus la tête à jouer au poker depuis un petit moment. Ce n’était qu’une question de temps avant qu’il annonce sa retraite.

Interrogé au micro de l’un de nos confrères, Fabian Quoss fait part de ses nouvelles résolutions. Il évoque le fait que durant sa carrière, il éprouvait un besoin compulsif de toujours devoir se prouver qu’il pouvait être le meilleur, de toujours avoir l’esprit occupé par des pensées qui lui puisaient toute son énergie. « Je ne veux plus plonger dans un trou et être obsédé. Je veux prendre du recul et en apprendre davantage sur moi-même, et surtout, être moins dur envers moi-même ». Fabian Quoss traverse donc une période importante de sa vie, une sorte de crise existentielle si l’on peut dire.

Pas de rancune envers le poker, mais le besoin de découvrir autre chose

S’il n’écarte pas la possibilité de refaire du poker son gagne-pain, Fabian Quoss en doute fortement. Le poker reste quelque chose de génial qui a changé sa vie, précise l’ex-joueur de poker professionnel allemand, qui a lui permis de voyager et de ressentir une incroyable adrénaline lors des compétitions. Mais il souhaite méditer sur d’autres choses et lâcher les lestes qui l’emprisonnent. « J’ai profité de mon temps libre pour suivre un cursus à Melbourne, en Australie. J’ai aussi suivi un stage de yoga d’un mois en Thaïlande. J’ai participé à plusieurs conférences sur les crypto-monnaies. Et j’ai fait du sport, beaucoup de sport, surtout du basket-ball, que je pratique tous les jours avec mes amis à Vienne. Je ne ferme la porte à rien. Mon esprit est dans un état méditatif. Je savoure la vie et j’étudie, notamment par le biais de podcasts ». Quoi qu’il arrive, bonne route à toi, Fabian Quoss !