Las Vegas : une fusillade pendant une partie de poker et un homme en cavale

Posté le 08 décembre par Julien dans Actualité

Parfois, jouer au poker sur Mac, cela a du bon. Pas de risque d’être pris en otage ou d’être blessé à cause d’une arme à feu. En tout cas, les joueurs du Bellagio, à Las Vegas, se sont fait des frayeurs durant la nuit du 29 novembre dernier. En effet, un homme a eu la drôle d’idée de faire irruption dans une salle de poker du Bellagio et, un pistolet à la main, a demandé à ce que l’on vide les caisses pour lui remettre l’argent en main propre !

Fusillade au Bellagio : plus de peur que de mal !

Après l’atroce fusillade d’octobre 2017, une autre fusillade, cette fois-ci moins dramatique que la première, a fait la une des journaux de Las Vegas et d’ailleurs. En effet, dans la nuit du 29 novembre, un individu a pénétré dans l’enceinte du Bellagio et a tiré des coups de feu. Il s’agissait d’une attaque à main armée de bonne et due forme : l’individu, qui avait le visage masqué, a pointé son arme sur un caissier en exigeant qu’on lui remette de l’argent. Puis, il a pris la fuit au volant d’une Chevy Cruze couleur gris métallisé. Ce véhicule est immatriculé dans le Nevada.

Techniquement, le casino n’a déploré aucun dégât matériel. Quant aux clients du Bellagio, ils sont tous sains et saufs, aucun blessé n’ayant été constaté. Plus de peur que de mal donc même si la scène aura marqué les esprits. Parmi les témoins de ce hold-up particulier, il y avait Randy Ohel, spécialiste des Mixed Games et ancien vainqueur des World Series of Poker. Ce dernier se rendait au Bellagio pour participer à une partie de cash game quand il vit le joueur prendre la direction de Flamingo Road à bord de son véhicule, roulant à toute vitesse. Mais Randy Ohel n’était pas la seule star présente sur les lieux.

James Woods, Doyle Brunson, Randy Ohel, du beau monde…

En effet, d’autres stars étaient présentes non loin des caisses du Bellagio. Parmi les membres VIP du casino, James Woods, multiple gagnant aux Emmy Awards, a assisté à la prise d’otage, laquelle se serait déroulée en moins d’une minute. Elle fut même si rapide que la plupart des joueurs ne s’étaient rendus compte de rien, a-t-il précisé. Le comédien a salué le calme du staff, tout comme la légende Doyle Brunson, l’octogénaire ayant remarqué que plus de 200 000 $ étaient disposés sur la table à seulement quelques mètres du hold-up.

Aux dernières nouvelles, on ignore si le suspect a été attrapé par la police. Surnommé « Biker Bandit », le braqueur est un homme blanc âgé d’une trentaine d’années. En 2011, il avait dérobé 1,5 millions de dollars sur une table de craps. Cela s’était déroulé au… Bellagio !