Clubs de jeux à Paris : les recrutements ont commencé

Posté le 29 novembre par Julien dans Actualité

Le moins que l’on puisse dire, c’est que les casinotiers ne se bousculent pas pour ouvrir des clubs à Paris ! Les clubs, ces nouvelles structures qui visent à remplacer les cercles de jeux au sein de la capitale dès 2018, seront privés de machines à sous, raison pour laquelle ils sont boudés des opérateurs. Eh oui, les joueurs vont devoir se contenter de quelques tapis verts, ce qui est tout de même un bon début. Et pourtant, le futur propriétaire d’un club parisien semble sortir du lot, ce dernier ayant récemment publié une annonce de recrutement sur Pôle Emploi.

Les clubs de jeux à Paris, les opérateurs n’y croient pas…

Disons ce qui est : les opérateurs ne croient pas aux futurs clubs de jeux parisiens. Ces derniers, qui ont pour objectif de remplacer les cercles de jeux initialement détenus par des organisations corses véreuses où fraude et blanchiment d’argent allaient bon train, n’ont jamais fait l’unanimité. En effet, on n’y trouvera ni machines à sous, ni blackjack, ni roulette. Par contre, on pourra y jouer légalement au poker, bien que l’ambiance de tels lieux sera probablement plus chic et branchée que lorsque vous jouez au poker sur Mac dans votre salon.

Le saviez-vous ?

Les premiers clubs de jeux ouvriront leurs portes dès le 1er janvier 2018 dans le cadre d’une expérimentation d’une durée totale de trois ans. En effet, un projet de loi a été voté le 27 février 2017. Les dossiers d’inscription peuvent être envoyés depuis le 1er septembre 2017 au préfet de Paris, M. Michel Delpuech.

Et pourtant, un club recrute 50 croupiers dans la capitale !

Le lundi 20 novembre dernier, sur le site de Pôle Emploi, un futur club de poker parisien à publié une annonce dans laquelle on peut lire que cinquante croupiers sont recherchés pour des postes en CDI de 35 heures (tiens, cela existerait donc encore en France ?). Les postes sont même ouverts à des personnes sans diplôme et sans expérience en tant que croupier ! Pour postuler, il suffit d’être inscrit sur le site de Pôle Emploi et de suivre une formation qualifiante de 400 heures, laquelle débutera dès le 1er janvier 2018.

Quant au salaire proposé, il s’élève à 2 125 € (salaire moyen d’un croupier débutant), sans compter les primes et pourboires. Situé dans un emplacement privilégié, visant une clientèle haut de gamme, ce club de jeux pourrait être la propriété du Groupe Barrière, bien qu’aucune confirmation n’ait été donnée à l’heure actuelle. Rappelons que la loi votée le 27 février 2017 vise à combattre les parties de poker clandestines, lesquelles se multiplient dans les quartiers parisiens huppés comme dans les cités défavorisées.